… Journée du 4 juillet 2008 - Rencontres pour une culture partagée …
Retour à la page d'accueil MDPHG ...
Discours : M. G. LOSBAR  p. 1   Mme N. DAUBERTON p. 2 M. H. FIEVET p. 3 Mme S. LE BLANC p. 4  ...

Pages 

 1 / 2 / 3 / 4

Discours de M.Hugues FIEVET, expert méthode et organisation CNSA

A l'instar d'un bon planteur guadeloupéen qui requiert un rhum de première qualité, des épices, un choix de jus de fruits et un juste équilibre des différents composants, quels sont les ingrédients et les dosages qui ont fait le succès de l'opération du 4 juillet 2008 ?
Au préalable il faut une bonne dose de portage politique Une réelle adhésion au concept de journée de rencontres pour une culture partagée de la Directrice de la MDPHG, le Docteur Nicole DAUBERTON, a été le point de départ qui lui permit de susciter le portage volontaire du Conseil Général et l'implication personnelle de Guy LOSBAR - Président de la MDPHG.
Ensuite il faut un chef d'orchestre
Désigner Nicole FRÉTI responsable de la communication de la MDPHG pour coordonner efficacement l'ensemble de l'opération a été indubitablement un des facteurs clefs du succès de l'opération.
Puis il faut des ingrédients : Mobiliser la MDPHG et les associations de personnes en situation de handicap, pour un partenariat efficace du comité de pilotage, des animateurs et de leur participation au Jour J.
Inviter tous les agents à participer à cette manifestation - l'occasion d'un décloisonnement entre les services et entre les deux points d'accueil du dispositif guadeloupéen qui de par la géographie de l'ile dispose de deux antennes à Gourbeyre et à Baie Mahault.
Choisir un lieu adapté et le bon prestataire logistique - le Palais des sports à Petit Bourg et le choix d'un prestataire unique furent également décisifs pour déployer le concept et tenir les objectifs.
Se donner les moyens de réussir.
L'investissement en temps des animateurs qui préparèrent une semaine entière l'animation des stands et ateliers. Enfin, une fois les ingrédients réunis y  ajouter la Spécial touch !
Le réel portage et l'appropriation de l'événement par les acteurs locaux (choix du jingle - saynètes interprétées en créole …) ont permis de dépasser le prototype proposé pour l'adapter localement.
Voilà, voilà, servir frais de préférence avec une bonne clim ! 

Discours de G. Losbar Discours de N. Dauberton
Discours de H. Fievet Discours de S. Leblanc


Retour à la page d'accueil www.971.fr
Retour à la page d'accueil MDPHG
>