… Journée du 31 mai 2008 en faveur des personnes en situation de handicap …
Retour à la page d'accueil MDPHG ...


Que dit Madame Denise Désormeaux, Directrice de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Martinique, sur la journée du 31 Mai ? ...

Concernant la journée du 31 mai, l’initiative de la MDPH est excellente car par sa nature même, elle permet d’être un agent fédérateur des différentes associations et organismes qui oeuvrent dans le champ du handicap. Je trouve important, nécessaire et très utile que ce soit un organisme s’adressant à TOUTE la population des personnes handicapées qui se charge de cette journée de rassemblement.Cette manifestation avait ainsi l’avantage de la neutralité des organisateurs qui n’ont pas organisé cette action pour eux, pour leur renommée ou .je ne sais quoi d’autre, mais bien pour les personnes auxquelles ils s’adressent dans leur quotidien de travail. La MDPH était donc là au travail dans un espace-temps de convivialité partagée avec son public et ses partenaire.Ce que j’ai trouvé formidable c’est la grande participation de RFO sur ce coup et la présence très nombreuse du public, et surtout du public constitué par les personnes handicapées.

Quant aux animations, je les ai beaucoup appréciées, car elles ont bien montré que le handicap n’est pas forcément là où il se voit et là où on le croit, qu’il n’est pas l’expression d’une absence d’énergie vitale, bien au contraire. Il n’y avait qu’à voir l’émotion, la joie, le bonheur que nous a transmis avec un grand naturel, une très belle et sincère simplicité, le groupe CAJITL. J’ai aimé la fierté des familles. Cette journée m’a revigorée. Elle m’a montré à voir, même si c’est une chose que je sais, mais les piqûres de rappel sont toujours bonnes à prendre, que les MDPH ont leur raison d’être avec les personnes handicapées, les associations, leurs représentants. Le travail que nous avons à faire n’a de sens qu’avec cette collaboration très étroite. Nous nous devons d’offrir à notre public la possibilité d’aller vers lui, de le rencontrer et de lui permettre à son tour de rencontrer des représentants de la société dans un cadre autre et sous une forme différente que celui formaté de nos lieux de travail.En conclusion, je ne sais pourquoi, mais c’est une pensée de Martin Luther King qui me vient en tête : « Il faut passer sur les déceptions passagères et garder l’espoir pour l’éternité » ou encore, et c’est ainsi que j’ai terminé la présentation du rapport d’activité 2007 de la MDPH 972 « Plus de travail, plus de foi, plus d’enthousiasme, un pas, un autre pas, encore un autre pas, et tenir gagné chaque pas » (Aimé Césaire in La tragédie du Roi Christophe.)


PROGRAMME 31 Mai DISCOURS ÉVALUATION   À  CHAUD MME DÉSORMEAUX, MDPH - MARTINIQUE
LE  DIAPORAMA
Campagne de Communication du 26 au 31 Mai Rencontre des MDPH Antilles-Guyane 29 et 30 Mai 2008

Retour à la page d'accueil www.971.fr
RETOUR
Retour à la page d'accueil MDPHG