L’AEEH ou la PCH *  : Faites de choix le plus avantageux  !

 
 
L'AEEH et son complément
P.C.H
Qui la verse ?
La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou la MSA (Mutuelle sociale agricole).
Le Conseil Général.
Que couvre-t-elle ? Les frais liés à l’éducation d’un enfant handicapé. Les frais liés au handicap, répartis en cinq « éléments » :
- Aides humaines
- Aides techniques
- Aménagements de la maison et du véhicule, surcoûts liés aux transports
- Dépenses spécifiques et exceptionnelles.
À qui est-elle versée ?
L’AEEH de base est versée aux familles dont l’enfant a un taux d’incapacité de 80% ou 50% avec un besoin de prise en charge particulière. Un complément est versé si le handicap a un retentissement sur l’activité professionnelle du ou des parents, exige le recours à une tierce personne rémunérée ou entraîne des frais spécifiques.
La PCH est ouverte aux familles dont la situation ouvre droit à un complément d’AEEH.
L’enfant doit avoir une difficulté absolue pour réaliser une activité ou une difficulté grave pour réaliser deux activités listées par la réglementation (marcher, se laver, s’habiller).
Comment est-elle calculée ?
Le montant de l’AEEH de base est le même pour tous, tandis que le complément est forfaitaire. Ce dernier est déterminé en fonction de paliers de dépenses prévues ou engagées et non prises en charge par ailleurs. Les versements sont mensuels. En cas de dépenses exceptionnelles, une majoration de complément peut être allouée pendant quelques mois.
La PCH est versée soit mensuellement (pour couvrir des dépenses régulières, en aides humaines notamment), soit ponctuellement (pour les aides techniques et l’aménagement de la maison.) Les frais sont pris en compte sur la base de tarifs réglementés et dans la limite d’un montant fixé pour chaque « élément ».
Dans quel cas est-elle plus intéressante ?
- Quand l’enfant a moins de 7 ans
- Quand l’un des parents a réduit ou arrêté son activité professionnelle pour s’occuper de l’enfant
- Lorsque les frais liés au handicap sont essentiellement spécifiques (couches, matériel pédagogique, formation des parents.
À partir des 8 ou 9ans de l’enfant, si son autonomie peut être comparée à celle d’un enfant valide du même âge.
Quand l’enfant a besoin d’aides humaines pour les actes essentiels de la vie quotidienne et que la famille fait appel à des personnes extérieures
Pour l’aménagement de la maison et du véhicule.
Texte de référence (magazine Déclic n° 127 - janvier-février 2009) Article R541-2 du code de la Sécurité Sociale.
Annexe 2-5 u code de l’action sociale et des familles.
* AE.E.H : Allocation d'Éducation de l'Enfant Handicapé** P.C.H. : Prestation de Compensation du Handicap
 
Suite, Page 2 Droit d'option entre le complément de l'Allocation d'Éducation de l'Enfant Handicapé (A.E.E.H) et
la Prestation de Compensation du Handicap (P.C.H)
 
Retour à la page d'accueil www.971.fr
RETOUR
Retour à la page d'accueil MDPHG